Virtus Patrimoine : promoteur immobilier, spécialisé dans la réhabilitation en coeur de ville
Contactez Virtus Patrimoine, promoteur immobilier en Normandie Contact
Mieux habiter demain, le défi des architectes et urbanistes

Mieux habiter demain, le défi des architectes et urbanistes

Habiter demain, de l'imaginaire au faire: c'est le thème fixé pour la 6 ème biennale d'architecture et d'urbanisme de Caen. Ouverte à tous, cette biennale est conçue comme un carrefour pour concevoir ensemble la ville de demain.

Les dates sont fixées: la 6ème biennale d'architecture et d'urbanisme de Caen se déroulera du 6 au 10 octobre 2021. Cinq journées à destination de tous les publics: architectes, aménageurs, promoteurs, étudiants, mais aussi habitants et enfants.

Dès le 6 octobre, une intervention marquante

L'ouverture, le 6 octobre à 18h est marquée par l'intervention de Philippe Simay, philosophe de l'urbain, au Pavillon de Caen. Celui-ci milite pour un habitat réfléchit et respectueux. Selon lui, le constructeur de demain prend en compte le bâti existant: «La construction en neuf doit devenir l’exception et non la règle. Nous devons apprendre à faire avec ce qui reste, à réparer et valoriser l’existant». Le constructeur de demain prend soin de la nature. Philippe Simay invite à une architecture «post-extractiviste qui ne repose pas sur la prédation des ressources mais sur le respect des milieux de vie». (source: portrait Libération)
Cette première journée se conclut de façon festive par un "apéro généreux" à 20h30.

La journée du jeudi 7 octobre est dédiée  aux jeunes pro/étudiants. Un appel à projet sera lancé pour des projets urbains innovants...

 

Une journée pour les professionnels

Le 8 octobre, c'est un programme spécial professionnel qui est proposé. Nicola Delon, cofondateur de l'agence Encore Heureux est programmé. "Pensons plus pour consommer moins". C'est l'une des règles d'or de son cabinet d'architecte. Et si réussir un projet économe et respecteux n'était en fait qu'une question de travail? Pour chaque projet, il suffirait d'étudier plus pour consommer moins. Chez Encore Heureux on précise: "il n’y a pas de projet juste et économe sans dépense redoublée d’imagination. Nous considérons comme non seulement possible mais nécessaire l’invention d’autres modalités de construction : économiquement et écologiquement sobres, et par là même riches de sens et d’imaginaires nouveaux." Mais ce travail est exigent, il est à recommencer pour chaque projet, car chaque site a ses ressources et ses contrainte: "Chaque contexte offre mille ressources que seule une analyse fine et systématique peut révéler."

Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal font également partie des intervenants de ce 8 octobre. Lauréats 2021 du prix Pritzker, les deux architectes traiteront de la valorisation du bâti par sa transformation.

Des propositions originales pour tous

Durant les 5 jours de la biennale, un écrivain public prendra les idées des passants. Guillaume Nail sillonnera les quartiers caennais pour recueillir les idées pour une ville plus désirable. Il réstituera ces participation dimanche 10 octobre à 17h.

Chaque jour, de 13h à 19h le Pavillon de Caen reste ouvert pour permettre à chacun découvrir l'exposition dédiée à la transformation vs la démolition. Deux réalisations, en réhabilitation, à Bordeaux et Amsterdam sont présentées.

Mercredi 6 octobre à 14h les enfants sont finalement les premiers invités de la biennale, pour un Parlement des enfants. Un temps dédié pour échanger sur la place de chacun dans l'espace public.

L'événement fait écho à un autre projet au long court: l'aménagement de la presqu'île. L'ambition est la même pour ce site à réinventer, co construire la ville de demain.